• 207 visits
  • 4 articles
  • 10 hearts
  • 14 comments

Gumball’s dad: Women only think they want us to be ourselves because they don’t know how wretched we truly are. 09/11/2013

 

 


 anciennement rivetra; writtingxskills.
(next: omodaebaksung)   

----Bonjour et bienvenue dans writtingxskills. Ceci est un blog où je partage mes écrits sur diverses sujets, jamais le même. Cependant, je n'écrirais que sur des personnages de mangas et japanimation, pas d'autres. Des couples que j'aime bien, des personnages que j'aime bien avec des scénarios différents. School life, fantastique, mythologie grecque, l'époque des romains ou l'année 2050. Ne soyez surpris, mon imagination est à l'infinie.

----Je me surnomme Namu et J'ai bientôt quatorze ans (16 Novembre.) Je suis fan de mangas et japanimation depuis mes huit ans et cela fait un ou deux ans que je suis la musique et les dramas coréens, J'aime beaucoup papoter donc venez me parler de temps en temps; je ne bouffe pas ! (Mais je mords quelques uns, c'est plus sensuelle :B) Ah, j'avais oubliée un détail: j'ai un peu un esprit dérangée et malsain mais, bon, je n'aime pas trop le Hentai. (Shôjo, romance, ah ! ça nous fait rêver .u.) Amusez-vous bien ici ! 
 
 

“You’re just a drop of embarrassment in an ocean of shame” — Darwin Watterson #bestthingheardfromakidshow 09/11/2013


 v=
 “You’re just a drop of embarrassment in an ocean of shame”   — 	Darwin Watterson   #bestthingheardfromakidshow

95dd60 b=72d8ea
 Les titres ne sont pas définitifs. Les OS peuvent être présentés en désordre. Si vous vouliez être répertoriés d'un ou plusieurs, c'est ici qu'on demande.
 
→ PROJETS----------------------------------------------------------------
 
----Écrit#1: Absence makes the heart grow fonder. (60%) ✖ 
Rangiku x Gin (Bleach)
Tragédie / Fantasy / Romance/ Intrigue.
Résumé: Rangiku est une riche héritière de la famille Matsumoto âgée de vingt et un ans. Un jour, ses parents lui choisirent un prince comme fiancé, Ichimaru Gin, et elle tombera amoureuse de lui. Mais une tragédie s'abat sur elle: ces parents fûrent assasiner par le Roi & la Reine et,pour la protéger, Gin boit le poison qui lui était destiné et a moins qu'un an pour survivre. Rangiku, seule, que pourra-t-elle faire ? Suivez cette histoire.
  # # # # # # # # #
 
----Écrit#2: Alice into hell. 
Pandora Hearts.
Aventure/ Humour / Fantastique / IC.
Résumé: Non-disponible.


----Écrit#3: Handcuffed Destiny 
Petra x Levi. (Attack on Titan)

Policier/ Romance / Famille / Suspence /  Angst /  Drame / UA.
Résumé: Rivaille Strauss est un juif de vingt-trois ans d'un père allemand et d'une mère japonaise, aujourd'hui défunts, ayant vécu pendant la Seconde Guerre Mondiale. (1939-1945.) En 1941, il fût obliger d'adhérer à une maison juive et il rencontra une jeune femme appelé Petra Ral dont ils éprouvent une affection spéciale envers elle et dix-neuf autres qui ont à peu près le même âge que lui. Ensemble, ils décidèrent à s'enfuir et retourner au Japon pour échapper à l'enfer que leur impose Hitler. Dilemmes, triangles amoureux, trahison, crainte, lâcheté, désespoir, cruauté, romance, drame, bains de sang, folie, homosexualités, peur, horreur, secrets, alcool, gore. Quand tous ceci se mélangent au sein de cette petite famille qui ont tous perdus mais qui espère pouvoir recommencer une nouvelle vie, pourront-ils réussir malgrés les nombreux problèmes et sacrifices qui leur barrent la route ou vont-ils tous périr mais marquer un grand évènement dans l'histoire afin que leur progénitures en apprènent un peu plus...?

 

 

 

 

----Écrit#4: Las Noches  (30%)
Équipe des Mugiwaras (One Piece)
Fantastique/ Romance/ Angst/ Suspence/ Tragédie
Résumé: Cinqs jeunes. Deux adultes. Un avion. Un crash. Sept survivants Luffy, Nami, Zoro, Ussop & Sanji décide de partir en voyage pour des petites voyages. Cependant, après un cauchemard que fait Nami, un crash d'avion se déroula quelques minutes plus tard, comme dans son cauchemard. Avec le pilote et une hôtesse de l'équipage de bord, Robin & Franky, ils essayent de trouver un moyen de trouver de l'aide et tentent tant bien que mal d'échapper à la mort
qui les poursuit de très près.
  # # # # # # # # #

-----Écrit#5: Dilemme. 
OrihimexIchigoxRukia (Bleach)
Romance/Fantasy/
Drame/OOC/Tragédie.
Résumé: Prochainement.


----Écrit#6: You got a message. 
En cours de décision.
Romance/School Life/Policier/Shôjo

Résumé: Prochainement.

----Écrit#7: Démons.   
Naruto & Sasuke (Naruto) 
Amitié/Tragédie/OOC/Fantastique
Résumé`: Non-disponible 






 

 

 

 

 “You’re just a drop of embarrassment in an ocean of shame”   — 	Darwin Watterson   #bestthingheardfromakidshow

 

----Écrit#8: The Manbook Quest.    
Sasuke&Sakura/Naruto&Hinata (...)
Amitié/Romance/Fantasy/Drame/Humour/OOC
Résumé: The Manbook Quest raconte l'histoire de Sakura, jeune romancière de 24 ans qui, un jour, en trouvant un livre étrange dans la bibliothèque et en tombant dans une rivière, se retrouve dans un monde imaginaire et fantastique. Là-bas, elle rencontre tous les personnages des classiques de Disney et des contes de Grimm. Pour revenir dans son monde originel, elle devra délivrer un jeune prince, Sasuke Uchiha, du sort qu'on lui a jeté: il est coincé dans ce livre qu'elle avait trouvé ! Mais, comment...? 
 
----Écrit#9: Choice. 
Protagonistes + Rivals + Subway Masters (Pokémon.)
Amitié/Policier/Fantasy/OOC/ UA/ 
Résumé: Indisponible pour le moment.















№8: The Manbook Quest 15/02/2014


THE MANBOOK QUEST.

Scène I

 


Dernier chapitre

 

 


" La jeune femme marche le long d'un sentier, parcourant les rues de New York, méfiante. Munis de son uniforme et de ses armes de policier, elle cherche le criminel qui s'était échappé auparavant et qui se cachait dans les rues. Prudente, celle-ci s'avance doucement, vérifie quelconque signe de vie & continue sa route, pistolet levé. Ses compagnons l'accompagnent, surveillant ses arrières à 50 mètres d'elle, et lui font signe de venir à côté d'une porte. Obéissante, celle-ci s'avance prudemment vers eux, vérifie discrètement par la fenêtre et leur fait signe de détruire cette porte, ceux qu'ils font. Elle s'est avancée la première, toujours le pistolet au niveau du torse, et parcours la maison prudemment et discrètement. Soudainement, elle s'arrête nette en entendant un bruit et fait signe à ses compagnons de stopper toute activité. Des pas se font entendre. Ils sont de plus en plus fort. Plus proche. Le criminel était là. Mais où ?

 

Grâce à ses sens, elle suit les bruits de pas. Sa respiration s'intensifie, son coeur bat à plein, ses yeux s'agite de partout et ses oreilles font un effort physique pour diserner ce bruit. Où était-il, bon sang ? pense-t-elle Celle-ci essaya de se calmer, malgrès le stress incroyable et la peur qu'elle éprouvait. Peur ? De quoi avait-elle peur ? Peur de mourir. Oui, elle avait peur qu'elle ne perdrait sa vie ici. Elle n'a pas peur du criminel, non, mais elle a peur de cet arme qu'il avait sûrement entre ses mains. C'était la première fois pour une femme comme elle, forte et courageuse, surnommée SuperWoman pour sa volonté de fer. Classée favorite par son patron, elle ne s'occupait pas de vols de bonbon comme les autres. Non, au contraire, elle faisait partit d'un des meilleurs détectives de la ville. Tout le monde l'admirait, l'idôlait et la craignait également. Malgrès être une grande poilicière et détective, elle avait une personnalité assez froide et têtue. Connu pour son sang-froid et sa mauvaise personnalité dans la station où elle appartenait, celle-ci n'aimait pas qu'on lui donnait des ordres et criait souvent contre les flemmards. Un seul a tenu contre elle et ce flemmard lui a volé son coeur. Se disputant beaucoup pour des choses futiles, ils étaient complétement le contraire : Chaud & froid, Ying & Yang, noir & blanc, soleil & lune, plus et moins. Cependant, le contraire s'attirant, ils avaient fini par s'aimer tous les deux.

 

Retour dans la scène initial. La respiration sacadée, elle s'appitoi sur son sort. Les souvenirs lui revient au fur et à mesure. La jeune femme avait un très mauvais pressentiment sur ce qui allait arrivé. La sueur dégoulinante de son front, ses membres commençant à trembler, elle sentait la voie de la mort l'attendre. Les pas se rapprochent puis s'arrête. Revenu à elle, elle panique. Où était-il ? Se répéte-t-elle à elle même. Cherchant de ses yeux, tournant la tête imprudemment, elle ne vit pas la balle qui se dirigeait vers elle. Trop tard. La dernière chose qu'elle vit était son homme, Shikamaru Nara. Allait-elle mourir comme ça, elle, Temari no Subaku ? "

 

 

№8: The Manbook Quest

 

 


Scène II

 


      - Non.... putain...ce n'est pas possible....... merde !

Sakura Haruno, jeune romancière de 24 ans, pousse un juron pour la énième fois de la journée. Assise sur son bureau bordélique, lunette sur le nez, sa chevelure rose en désordre, sa chemise mal boutonnée et ses yeux émeraudes qui se fermèrent, elle met sa tête entre ses mains, signe d'agacement et de fatigue. Cette jeune fille vient de perdre un document sur son ordinateur qu'elle écrivait pendant toute une nuit et qui faisait partit de son prochain roman. Son vieux ordinateur s'est éteint et ce n'était pas la première fois.
Agacée, elle pousse un autre juron, frappe cette ordinateur des vieilles années et s'affale sur sa chaise. Après quelques minutes de réfléxion, celle-ci se lève de sa chaise et court se chercher un verre d'eau. Le badge qu'elle a cou & ses cheveux roses légèrement ondulés se balancent au rythme de ces pas. Après avoir bu d'un trait, elle ramasse ses affaires dans son bureau, sort de sa salle et s'avance dans le bureau de son boss. Après trois coups à la porte, elle rentre sans attendre l'autorisation. Ce dernier, assis tranquilement, fut surpris de la trouver devant son bureau, les mains croisés sur sa poitrine et tapant du pied agacée.

 

 

      - On doit parler.
      - Je vous écoute mademoiselle Haruno Dit-il se redressant de sa chaise en soupirant.
      - Cela fait 20 fois que je vous le demande ! Trouvez moi un autre ordinateur, putain !
    - Pas d'injure dans mon bureau, s'il-vous-plait. Il s'est encore éteint? Demande-t-il, allumant une cigarette.
      -  Oui !
      -  Bien, je demanderai un autre.
     - " Bien, je leur demanderai un autre". Monsieur Hatake, combien de fois je l'ai entendu celle-là ? À chaque fois, vous me dîtes cela et vous ne faîtes rien ? Est-ce que vous vous fichez de moi ?
      -  Mademoiselle Haruno, Dit-il plus fermement, agacée par son ton. Combien de fois dois-je vous le dire ? Notre budget n'est pas très grand pour payée un bon ordinateur. Alors, baissez votre ton ou je vous renvoie.
      -  Bien ! Renvoyez-moi ! De toute façon, qui voudrait travailler ici, dans cette endroit délabrée, pourri et petite ? En plus avec un connard comme vous, Kakashi Hatake.
      -  Surveillez votre language, mademoiselle ! Répondit-il, en écrasant fermement sa cigarette.
    -  Vous feriez mieux de retourner à la campagne, vieux schnok ! Vous et vos cheveux gris, vous ressemblez à un épouvantail !
      -  Dehors ! Je veux plus vous revoir, vous & vos cheveux roses !
      -  Bien, de même pour moi !

 

 

Énervée, elle claque la porte du bureau et se dirige vers la sortie, marchant furieusement dans la rue. Nous êtions dans le temps contemporain, où la technologie battait à son plein. Écran plat, guichet automatique, écran tactile, internet dans l'avion, Bluetooth, sans-fil ; tous était devenu électronique. Même la musique était majoritairement fait par l'ordinateur. Cependant, le quartier où se situait son travail appartenait à la vieille ville et était quelque peu ancienne. Ayant garder l'architecture, les habitants ont également gardé les même habitudes: vieilles voitures, vieux habits, tramway. C'était un quartier très touristique où se rassemblait tous les monuments historiques qui constituaient l'histoire de cet endroit. C'était également un quartier pour ceux qui se battaient pour survivre et ceux qui ont un marché plutôt bien.

 

Sakura vivait dans un appartement à la ville voisine, plus moderne que celle-ci. C'était la capitale et fierté de ce pays. Son appartement était plutôt grand et très moderne. Elle avait autrefois vécue avec son père qui lui laissé une petite fortune mais ce dernier n'était plus parmis-nous, malheureusement. Calmée, celle-ci s'affale sur son canapé en soupirant et ouvre la télévision. Sakura se rend ainsi compte de sa situation: elle vient de perdre son boulot pour un simple chapitre perdue. Elle qui avait toujours voulu être une véritable romancière, elle vient de perdre toute chance. Attrapant son ordinateur qui n'était pas loin, elle cherche un boulot sur internet mais aucun l'intérésse. Fatiguée, la jeune rose laisse tomber, soupir longuement et se repose, réfléchissant à un moyen de survivre. Puis, elle se lève d'un bond et pars grignoter quelque chose dans la cuisine. Et si elle allait chercher des annonces dans la rue ? Fermant la télévision et prenant ses clés, elle sort de son appartement. C'est complétement absurde. Ce n'est pas comme si il y aurait un gros panneau écrit "Nous aurons besoin d'une personne qui veut être romancière et qui n'a pas de travail, contactez nous. " pensa-t-elle. Elle rit discrètement comme une conne à sa pensée. Puis, elle se surprend à aller dans une bibliothèque.

 


Cette bibliothèque était un immeuble plutôt gigantesque, avec quatre ou cinq étages bondés de livres et de DVD, et elle était remplie de vitraux. Puis, il y avait un dernier étage qui était un club internet et un coin lecture ; il y avait également une terrasse climatisée où il y avait un restaurant-café pour les affamés. Cela ressemblait à un jardin botanique avec toutes ses fenêtres qui donnait plus de lumière sauf que c'était un jardin de livres. Comme à son habitude, Sakura Haruno s'aventure dans les étages aux livres de type fiction. Elle qui aime les histoires à l'eau de rose, de policier, de magie et de mystère, celle-ci à pratiquement tous ce qui était disponible dans cette ville sur ses thèmes-là. Cherchant de nouveaux ouvrages - autres de ce qu'elle avait à la main-, elle tombe sur un plutôt grand et mystérieux. Il était recouvert d'un gris métallique, des écritures en or était inscrite, il y avait une image vide dans un cadre et le titre laissait notre héroine perplexe: The Manbook Quest. Curieuse, elle feuillette les pages vides. Intriguée, elle ferme le livre et le re-ouvre. Bizzare. Se dit-elle Un livre vide dans une bibliothèque ? Serait-elle devenu folle ? Ce genre d'intrigue l'intéréssait beaucoup. Elle décide de l'emprunter pour découvrir un peu plus de ce secret. Ainsi, elle se promène dans un parc et, en traversant un petit pont au dessus de la rivière, elle ouvre une dernière fois le livre puis sens une odeur plutôt famillière : une odeur de livre. Cependant, c'était beaucoup trop fort et enivrant. Étourdi, elle s'évanouit et se laisse transporter dans les bras de Morphée, tombant dans la rivière.

 

 

 

 
Scène III

 


Quelque instant plus tard, elle ouvre les yeux. Aveuglée par la douce et forte lumière qui s'y offrait, Sakura referme aussitôt ses yeux. Curieuse, celle-ci les re-ouvre et, s'habitutant, la jeune rose discerne le paysage qui s'y offrait : elle était au dessus des nuages. La jeune fille avait une vue complète des arbres, maisonnettes, mers et océans en miniature. Ses cheveux virevoltant dans le vent, ses yeux émeraudes grand ouvert et ce paysage défilant à grande allure, elle se rendit compte : où était-elle ? La romancière sent quelque chose qu'elle est assise sur quelque chose et vérifie en dessous elle ce que c'était: elle était sur un cheval à une corne, une unicorne. Poussant un cri de surprise, ses beaux yeux s'ouvrèrent encore plus et Sakura commença à paniquer. Comment avait-elle atteri ici ? Puis elle remarqua quelque chose dans ses bras : le livre d'auparavant. Me dit pas ... commença-t-elle. Aurait-elle été transportée dans un autre monde en tombant dans cette rivière ou aspirée dans le livre ? La dernière proposition aurait été impossible puisqu'elle avait le livre avec elle. Alors c'est comme ça... Se dit-elle.

 


L'unicorne se posa dans une forêt plutôt magique et la fait descendre. En guise de remerciment, Sakura lui caressa sa fourrure et lui sourit. Ne répondant pas (puisqu'il est incapable de parler), il avance vers la forêt & la jeune rose le suit, n'ayant aucune idée où aller. Puis elle s'avance et elle commence à croire qu'elle a vraiment voyagée dans une dimension. Je ne rêve pas, n'est-ce pas ? Se demanda-t-elle L'endroit était tout simplement magnifique. Arbres faisant des centaines de mètres, grandes tiges et feuilles ; la jeune rose avait l'impression qu'elle avait rétrécie. Des animaux se dirigaient tous dans la même direction en courant, plutôt pressé. Intriguée, celle-ci les suivit. Plus elle se rapprochait, plus elle discernait une voix mélodieuse. Quelqu'un chantait purement à coeur ouvert. Puis, Sakura arrive à l'endroit où était rassemblée des milliers d'animaux enchantés par la personne se trouvant au milieu, chantant. Je connais cette chanson. Se disait-elle Elle s'avança aveuglement vers la scène.


 

 

      -  Do you ever feel like a plastic bag,
Drifting through the wind, wanting to start again?
Do you ever feel, feel so paper-thin
Like a house of cards, one blow from caving in?
      -  Do you ever feel already buried deep?
Six feet under screams, but no one seems to hear a thing
Do you know that there's still a chance for you?
'Cause there's a spark in you
You just gotta ignite the light, and let it shine
Just own the night like the Fourth of July [...]


 

 

S'avançant de plus en plus et prenant place à côté d'elle, elle prit la parole et, enchantée par la musique, chante avec le plus de force qu'elle a.


 

 

      -  Boom, boom, boom
Even brighter than the moon, moon, moon
It's always been inside of you, you, you
And now it's time you let it through-ooh-ooh [...]


 

 

La jeune chanteuse fut surpris au début de son acte puis, souriante, elle continue de chanter avec elle, formant un duo avec elle.


 

 

      -  Boom Boom Boom,
Even brighter than the moon moon moon.
Boom boom boom
Even brighter than the moon moon moon. 


 

 

Les animaux étaient charmés par leur performance. Sakura se tourne vers la jeune fille et lui sourit chaleureusement. Celle-ci la salut galentement et lui rend son sourire. Son teint était aussi blanc que la neige, les cheveux aussi noir que l'ébène et ses lèvres rouges vifs.

 


      -  À qui ai-je l'honneur ?
      -  Eh bien, je m'appelle Sakura.
      -  Seulement Sakura ?
      -  Sakura Haruno. Et toi ?
      -  Je suis Hinata Hyuuga, plus connu par le surnom de Blanche-Neige.
      -  Blanche-Neige ? S'étonna Sakura.
      -  C'est exact. Sakura, je n'ai pas entendu ce nom nulle part...
      -  Eh bien, c'est un longue histoire, compliqué et dont tu n'en croirais pas tes yeux.
      -  Des histoires dont je n'en croirais pas les yeux, j'en ai entendu beaucoup. Plaisanta-t-elle
     -  Eh bien, à cause d'un livre que j'ai trouvée à une bibliothèque, j'ai été plutôt transporter dans une dimension ou aspirée dans celui-ci, je ne sais pas exactement ...
      -  Transporter dans une dimension, tu dis ? Accentue-t-elle, fronçant les yeux.
      -  Oui. M'enfin, je suis tombée dans une rivière et je me suis réveillée ici. C'est bizzare, n'est-ce pas ?
      -  Non, ce n'est pas ça, mais ça me dit quelque chose, et de très familier...
      -  Tu as une idée de ce qui m'est arrivée ?
      -  En quelque sorte. As-tu le livre avec toi ?
      -  Oui, le voilà.


 

 

Hinata l'examina pendant un moment, l'ouvrant et le retournant dans tous les sens. Puis, elle caressa la couverture grise et sourit mélancoliquement.


 

 


      -  Hey, cousin, je sais que tu es là.
      -  Hn. Surgit une voix dans le livre


 

 


Dans le cadre de la couverture surgit le visage d'un homme d'environ 27 ans, plutôt mûr, aux cheveux ébènes, aux yeux onyx et ayant une peau blanche. Il était plutôt beau mais il semblait un peu froid.


 

 

      -  Hé, Hinata ... ce ... ce livre a parlé !
      -  Ce livre a un nom !
      -  Encore !
      -  Je ne suis pas un livre ! Je suis le prince Sasuke et j'ai été emprisonné dans ce livre.
      -  Hinata, ce livre raconte n'importe quoi en plus ...
      -  Hey !
      -  Sakura, ce livre est vraiment où le prince Sasuke a été emprisonné. Dit-elle en riant.
      -  Emprisonné ?
      -  Oui, et cela fait plusieurs mois qu'on le cherche. Tu dis l'avoir trouvé dans une bibliothèque ?
      -  Oui, m'enfin, c'est dans un autre monde plus moderne avec de la technologie...
      -  Et des filles nus en plus. Ajouta ce dernier
      -  Hinata, je peux le jeter dans la rivière ?
      -  Hm, si je n'en n'avais pas besoin, je l'aurais fait volontier. Répondit-elle en riant.
      -  Moi aussi je t'aime Hinata.
      -  Très franchement, je suis un peu perdu, là. Vous pouviez m'expliquer ?


 

 


Sasuke soupir & Hinata sourit, entreprenant de tous expliquer à la jeune rose. Suivant Hinata, Sakura se concentre pour entendre les explications de sa nouvelle amie.


 

 


      -  Eh bien, tous à commencée par...
      -  Il était une fois.
     -  Bon. Il était une fois, un jeune prince d'un grand royaume. Ce prince en question était mon cousin, Sasuke Uchiha. C'est un grand tombeur, pervers et courreur de jupon.
      -  Très bonne image de lui, effectivement.
      -  Cependant, personne ne connaissait cette identité. Connu comme intelligent, beau et très sportif.
      -  Totalement le contraire, quoi.
      -  Je suis le meilleur sportif du royaume.
      -  Et ma grand-mère est présidente des États-Unis.
      -  Sérieusement ?
      -  Presque ça. Disons qu'elle tenait l'un des plus grandes compagnies international du monde ?
      -  En gros ?
      -  Rien comparé au prince d'un royaume.
      -  Wouaw. Et tu es l'héritière ?
      -  Indirecte. Mon frère en a hérité et en est le président. Bref, revenons, vous voulez bien ?
      -  Ah oui. Donc, bref, il était le top du top. Et son passe-temps, tu vois, était de lire les livres. Il y avait une fille qui l'aimait trop et qui voulait à tous prix se rapprocher de lui, mais, pas moyen : il aimait trop les livres.
      -  Et après ?
      -  Sa mère est une sorcière et elle m'a enfermé dans ce foutu livre. Hinata qui était derrière la porte avait tous vu, est entrée, m'a prit et elle s'est enfui dans la forêt. Après, la sorcière a engagé un chasseur à ma recherche et prendre le coeur de Hinata. Il m'avait prit, m'a jetté par la rivière très loin mais l'a épargné et la conseilla de se sauver très loin.
      -  Après, je n'avais pas d'autres choix mais de me sauver. Ensuite, j'en ai parler aux gardes du château et au roi Itachi, son frère. La sorcière s'est sauvé avec sa fille et on l'a jamais plus retrouvé.
      -  Mais, comment Sasuke est arrivé dans mon monde, alors ?
      -  Je ne sais pas exactement mais je crois qu'il y avait un portail magique dans cette rivière. J'avais perdu connaissance à ce moment-là donc c'est un peu flou.
      -  Je vois. Et, donc, comment j'y retourne ?
      -  Je crois bien que le roi Itachi répondrait à ta question et trouveras une solution. Pas vrai ?
      -  Hn. Faudrait voir Itachi pour toi. Et également pour me faire sortir d'ici.
      -  Alors toute la solution est d'aller voir le roi Itachi. On y va à pied ?
      -  Tu crois qu'un cheval va venir de nulle part, imbécile ?
      -  Non, j'ai mieux.


 

 


Une voix enchanteuse d'un jeune homme provenait de la direction où Hinata regardait. Un troupeau de chevaux blanc ailées se rapprochait d'eux. Deux chevaux pour être exact. Hinata, qui avait l'impression de savoir qui s'était, se ruait entre les chevaux et sautait sur un jeune homme qui était sur le deuxième cheval et qui leur faisait un gros sourire. Sasuke sourit également. Ce jeune homme faisait à peu près l'âge de Sasuke et était blond aux yeux bleus. Il avait l'air d'un prince et trotinait majestueument sur son cheval. Euh, c'est qui ? eut comme première pensée notre héroine


 

 


      -  This is the moment,
Tonight is night,
We will fight this over.
So we put our hands up
Like the city can hold us.
Like the city can hold us. [...]
      -  Toujours pile au moment ? Commença le prince Sasuke, un sourire au lèvre.
      -  Oh, tu es là Sasuke ? Je croyais que tu étais noyé dans cette rivière. Dommage.
      -  Le jour où je sors de ce livre, je te ferais la peau mon cher Naruto.
      -  L'avantage de ce livre est que tu peux rien me faire.
      -  Si.


 


Le livre virevolte dans l'air, frappe le pauvre "Naruto" et retourne dans la main de notre rose, comme un boomerang.


 


      -  Aïe ! C'est bon, t'as gagné. Je vois que vous êtes accompagnés ?
      -  Je-Je suis Sakura Haruno, ravie de vous rencontrer.
      -  De même ! Je suis le prince voisin, Naruto ! Et le fiancé de Hinata.
      -  C'est trop mignon ! M'exclamais-je
      -  Merci. Disent-ils en synchronisation
      -  Tu fais quoi ici Naruto ? Demanda soudainement le prince.
     -  Eh bien, j'avais programmé une petite promenade à chevaux ailées avec princesse Hinata mais je la trouve bien accompagnée.
      -  On avait justement besoin de toi ! Il ne fallait un moyen de transport et tu es venue pile au moment choisis. S'exclama Hinata entre l'excitation et la surprise
      -  J'ai une tête de moyen de transport ? Dit-il avec une moue boudeuse.


 

Sakura rit aux éclats ce qui surprend tout le monde. Puis, elle est vite rejoins par Hinata et puis par Naruto & Sasuke. Après cette petite rigolade, Hinata monte avec Naruto & Sakura monte dans le deuxième cheval ailée, mettant Sasuke dans un sac pour qu'il ne tombe pas.


 


      -  Je vais devoir te transporter partout. Quel plaie.
      -  Avance et ta geule !
      -  Quel belle geule pour un prince.
      -  Hn.
      -  Comment je fais pour le faire voler ?
      -  Imbécile. Dit Sasuke.
      -  Tu dis: "NaruHina pour toujours ! "
      -  Bon. NaruHina pour toujouuuuurs ! ...... Naruto, ça marche pas !
      -  Quoi ? S'exclama Naruto, d'en haut. Ah, c'est pas le bon pour celui-là ? Alors... Sasuke pue du cul ?
      -  Sasuke pue du cul ! Criait-elle en riant
      -  Hé !


 


Aussitôt dit, le cheval vole et Sakura continuait à rire avec Hinata qui aimait beaucoup le code. Sasuke se chamailla avec Naruto et lui fait la morale, mais Naruto trouve toujours un moyen de le faire taire, ce qui amusait beaucoup les jeunes filles. Ils continuèrent leur chemin dans les cieux et s'arrêtèrent quelques nuits pour dormir.

 

 

№8: The Manbook Quest

 

 

Scène IV


 

Ils continuèrent leur chemin. et arrivèrent dans un château majestueux après trois ou quatres jours. Il était fait principalement que de verre, de diamants et de jade. Ce château lui rappelait vaguement celui de Cendrillon. Ça ne m'étonnerais pas que ça soit le sien Pensa la jeune fille Il faisait nuit, environ 20h et il y avait un bal. Ils descendirent et sonna à la porte du palais. Aussitôt vint un majordôme et leur dit d'entrer. Les princes suivèrent le majordôme alors que les demoiselles suivent une suivante qui les dirigeait vers une salle pleine de costumes. La jeune rose comprit tout de suite qu'elles devaient se changer et porter une robe plus accommodable.

 


Après quelques minutes, Sakura opte pour une robe à dentelle verte pomme, demi-manche, avec un ruban transparent attachée par derrière et avec un style traditionnel japonais et ses cheveux attachées en chignon. La dîte Blanche Neige porte une robe bustier blanche dans le haut et noire dans le bas ainsi que ses cheveux sans relachées naturellement. Elles descendirent d'une marche féline. Hinata se dirige vers Naruto, lui sautant aux bras, et Sakura prend normalement le prince Sasuke, habitué. Elle le regarda et le vit dans de nouveaux habits. Il portait une veste en velours bleu et une légère veste blanche par dessus.

 

 


      -  Comment tu as fait pour changer d'habit ?
      -  Pourquoi ? Tu voulais le faire ? Dit-il d'un air moqueur.
      -  N'importe quoi ! Pff.

 

 


Elle affiche une mine boudeuse puis sourit ensuite. Sasuke affichait un sourire satisfait et malicieux. Son coeur rate un battement et elle sent quelque peu le rouge montée au visage. Calme-toi, Sakura, calme-toi. Se disait-elle

 

 


      -  Alors, que faisions-nous ici ? Demanda-t-elle en essayant de garder son calme le plus possible.
      -  Tu le sauras dans peu de temps.
      -  Toujours aussi bavard.
      -  Hn

 

 


Puis, une blonde et un brun se dirige vers nos chers amis et viennent parler à Hinata & Naruto. Le brun avait les yeux noirs, comme ses cheveux, et portait une chemise blanche, un pantalon bleu foncé, une longue veste et des chaussures de la même couleur. La blonde avait les yeux saphirs et était incroyablement belle : elle portait une robe blanche, des chaussures en verre et une serre-tête faites que de laures. Tiens, ce ne serait pas elle, Cendrillon ? Se disait notre jeune héroine. Elle regarda également le jeune brun à ses côtés: Cendrillon... Et Roméo ? La jeune blonde la salua et la rose la saluait également gracieusement.

 

 


      -  Les amis voici Sakura Haruno. Sakura, voici Ino Yamanaka, ou principalement connu comme Cendrillon.
      -  Enchantée, Sakura !
      -  De même. Répondit Sakura, avec un sourire.
      -  Et puis voici Sai, le prince de ce palais, plus connu comme Roméo.
      -  Ravie de vous rencontrer, prince.
      -  De même. Appel moi simplement Sai. Dit-il avec un sourire.
      -  Bien.
      -  Et moi ?
      -  Tiens, Sasuke est là ? Demanda Ino, surprise.
      -  Ho, je croyais que tu étais tombé dans la rivière.
      -  Je suis tombé dans une rivière.
      -  Et tu n'es pas mort ? Demanda Sai, amusé par la situation.
      -  Pourquoi tout le monde voudrait que je meurs ?
      -  Parce que t'es chiant. Disent-ils tous en coeur, sauf Sakura qui se tordait de rire.
      -  Sympa les amis.
      -  Je suis complétement d'accord avec eux ! S'exclama ensuite Sakura, amusée.
      -  Pour quelqu'un que tu connais que 3 jours ?
      -  Au moins, elle est honnête.
      -  Je l'ai sû en même pas trois minutes.
      -  Je t'adore toi ! Viens ici. S'exclama la dîte Cendrillon en la tirant dans un coin.

 

 


Sakura lâche Sasuke et le confit à Hinata qui en prend grand soin puis suit Ino. Celle-ci lui parla un bon moment et lui raconta toute sorte de chose, dont une attira l'attention de notre chère romancière, passionnée par les histoires d'amour.

 

 


      -  J'ai entendu dire que quelque chose de magique t'es arrivé. Je dois te dire une petite histoire incroyable.
      -  Qu'est-ce que c'est ?
      -  Eh bien, enfaite, c'est à propos de mon passé.
      -   Raconte, ça me dérange pas.
     -  Mon père était le roi d'un royaume et, après la mort de ma mère, il se maria avec une autre. Cependant, cette mère était méchante qu'avec moi quand Père avait le dos tourné. Ensuite, Père eu une crise cardiaque et mourrut. Puis, ma belle-mère prit le contrôle et me jetta dans une tour où elle me condamna à la servir et à nettoyer. Elle avait trois filles, Kin, Karin & Tayuya, de la plus petite au plus grande. Et ces filles étaient plus méchante qu'elle. Alors, elle me faisait beaucoup de mal et était constamment jalouse de moi. Je souffrais.
      -  Ensuite ? Répondit Sakura, intéréssée et impatiente.
     -  Un jour, je reçu une invitation pour aller au bal du prince Sai. Bien sûr, ces folles n'étaient pas au courant et je me prépara une robe discrètement. Puis vint le jour du bal, mes belles-soeurs se rendit compte et déchira ma robe. Attristée, je me promena dans le jardin du château puis une fée du nom de Tsunade vient et me dit qu'elle peut arrangée tous mes problèmes. Alors je lui ai expliquée brièvement. Elle a transformé une citrouille en carosse et quelques animaux en chevaux pour me guider vers le château. Ensuite, elle transforma ma tenue et une robe blanche, une serre-tête en laure et des chaussures en verre.
      -  Comme tu porte maintenant.
     -  Oui. Alors, je suis allée au bal, j'ai dansé avec Sai mais je devais y aller. Les effets de la magie s'estompait à minuit donc je suis partie en courant et j'ai laissé ma chaussure en verre derrière, heureusement. Puis, pendant une semaine, le prince cherchait à qui allait cette chaussure et avait fait tester toutes les filles. Pendant ce temps, ma belle-mère m'a emprisonné dans la tour. Quand ils sont venus dans notre demeure, je suis sortie par chance et il m'avait retrouvé. Ensuite, il avait organisé un autre bal pour l'annoncer et ... c'est aujourd'hui !
      -  Il va annoncer que... ?
      -  Oui ! Je serais sa femme à partir de maintenant ! S'écria Ino, enthousiaste.
      -  Mais c'est magnifique ! S'écria Sakura, passionnée.

 

 


Puis, tout le monde se retourne vers eux parce qu'il l'avait annoncée un peu trop fort. Elles s'excusèrent et éclatèrent de rire. Puis, Ino & Sakura s'avancèrent vers leur amis et discutèrent un peu plus. Notre jeune héroine prit le livre où était enfermé Sasuke et se dirige vers les buffets pendant que les deux autres couples dansaient.

 

 


      -  Quel belle manière de manger.
      -  Quel prince grincheux.
      -  Manges-tu parce que tu es célibataire ou es-tu célibataire parce que tu manges ainsi ?
      -  Je t'emmerde.
      -  J'ai visé juste ?
      -  Juste tais-toi et sois un livre.
      -  On dirait bien que oui.

 

 


Sasuke affiche un sourire satisfait alors que Sakura, énervée, détournait le regard. Puis, le jeune prince commence à la scruter, à la regarder. Il regarda ses yeux, son cou, ses hanches, ses mains, sa poitrine et ses lèvres. Il se disait qu'il voudrait bien y goûter mais se contre-dit tout de suite. Sasuke, réveille-toi, tu es en train de succomber au charme. Se dit-il Charme ? Oui, elle en avait du charme cette Sakura. Le jeune homme la regarde pendant une bonne minute et son coeur rate un battement quand celle-ci le regarde après avoir manger et se reposer dans la terasse.

 

 


      -  Qu'est-ce qu'il y a ?
      -  Ta robe te va très bien.

 

 


Sentant le rouge montant aux oreilles, son coeur rate un battement. Ils étaient seul dans la terasse et personne pourra les déranger. Puis, Sakura le regarda et détailla son visage. Ses cheveux plaqués à l'arrière, ses sourcils aussi fin que les siens, son petit nez très pointu, son cou trônant majestueux, sa peau aussi blanche que du lait et puis, ses lèvres. Ses lèvres si délicieuses, si enivrantes. Prise de désir, celle-ci s'approche du cadre du livre doucement. Inconsciemment, elle le regardait d'une manière très charmante, ce qui fait raté un battement au jeune homme. Ces lèvres qu'ils regardaient auparavant se rapprochait et en était à quelques centimètres. Puis, tous devient clair pour ces deux adultes : ils sont tombés amoureux de l'un à l'autre.

 


Soudainement, avant que leurs lèvres touchent, un bruit suivit d'une légère secousse surgit. Ils détachèrent leurs regard de l'un à l'autre, rougissant, et regardent d'où provenait ce bruit. Il venait du château. Puis, le livre en main, Sakura cours vers le bâtiment où une explosion s'y provenait. La salle du bal était en désordre, tous courrait dans tous les sens, et de nombreuses personnes sur un balai volaient autour. Ils riaient méchamment et jettaient des sorts partout. Sakura & Sasuke s'avance vers leurs amis.

 

 


      -  Que se passe-t-il ?
      -  La sorcière est là ! S'écria Ino, paniquée
      -  Quoi ?! S'exclamèrent Sakura & Sasuke en synchronisation
      -  Sasuke, Sakura, sauvez-vous ! On vous rejoins par la suite.
      -  Non, et vous ?
      -  Nous vous couvrions vos arrières pour vous laisser le temps d'y aller. Dit Sai.
      -  Mais...
      -  Pas de mais ! Les chevaux ailés sont dans l'arrière du château. Sasuke, guide-là. Lui coupa Naruto
      -  Sakura, Sasuke te guideras où il faut y aller.
      -  Vite, s'il-te-plait, Saky. La supplia Ino
      -  On viendra au château, je te le promet. Lui dit Hinata

 

 


Paniquée, elle regarde les visages de ces nouveaux amis une dernière fois puis, elle court vers la sortie que lui avait indiqué ses amis. Des larmes coulent sur ses joues alors qu'elle courait.

 

 


 

 


Scène V

 


Ouvrant la porte, elle vit les chevaux ailés et monte sur un d'eux.

 

 


      -  Sasuke pue du cul, aller !
      -  Je changerais le code la prochaine fois.
      -  Ça veut pas marcher, putain ! S'écria notre jeune héroine, paniquée
      -  Essaye le truc de NaruHina.
      -  NaruHina pour toujours ...... toujours pas ! Dit notre héroine, désespérée.
      -  Merde ! S'exclama Sasuke.

 

 


Puis, l'unicorne qu'elle avait vu autrefois vint à sa rescousse. Elle sourit, descend de l'autre cheval ailée et monte sur son unicorne qui partit aussitôt. Sakura met Sasuke entre ses genoux pour ne pas le faire tomber et s'avance dans une forêt sombre.

 

 


      -  Par où dois-je aller ?
      -  Attends. Ouvre le livre et je te donnerais une carte.
      -  Si je te demande Nicole Kidman, tu me le ramène aussi ?

 

 

Pouffant à sa remarque, Sasuke lui ramène une carte avec une destination tracée en rouge dessus.

 

 


      -  Suit le trait rouge et on sera arrivée au château bientôt.
      -  Mais, pourquoi fait-on des détours ?
      -  Cette forêt sombre est maudite. Elle joue avec tes sens et ton système nerveux donc elle pourra te faire voir des choses que tu crains.

 

 


Ainsi, ils s'enfoncent dans la forêt maudite et elle galopait pendant toute une nuit pour arrivée au matin. Comme l'avait dit Sasuke, Sakura commençait à avoir des troubles de vues, à avoir chaud, à sentir des odeurs très agréables et ses yeux deviennent lourdes. Elle esssayait de tenir bon mais, soudainement, elle entend la voix de son frère crier son nom. Un souvenir lointain lui revint.

 

 

 

FLASH BACK.

 

 

 


Un jour de pluie, une jeune Sakura de 15 ans était dans une voiture noire avec son père & son frère du nom de Sasori. Ils allaient voir leur grand-mère, une vieille femme d'une soixantaine d'années et très stricte. Elle tenait un rôle très important dans les affaires de la ville et en était très haute gradée. Malheureusement, son état s'affaiblissait et elle se reposait peu. Alors, il lui fallait un héritié et le père de Sakura devait l'être. Cependant, celui-ci refusa catégoriquement parce qu'il faisait quelque chose qui lui plaisait beaucoup: le journalisme. Il avait rencontrée sa femme ainsi et croit toujours qu'il rencontrerait à nouveau sa femme ainsi. La vieille femme lui répétait sans cesse qu'elle les avait abandonnés et qu'elle ne reviendrait jamais mais, celui-ci, ne voulant pas y croire, disait toujours le contraire.

 


Alors, dans la voiture, alors qu'il eu une conversation avec sa mère, il commençait à se disputer avec elle pour l'héritage ainsi que pour sa femme, un sujet très délicat pour cette famille. Il conduisait cette voiture et il fonça dans une voiture. Les enfants étaient attachés et fut chanceux de survivre. Mais le père mourrut sous le coup. Sakura était cependant blessé mortellement contrairement à son frère et elle avait perdu connaissance. Son grand-frère lui criait son nom pour qu'elle tienne coup. Il pleurait, criant son nom, mais celle-ci ferme les yeux. Elle ré-ouvrit ses yeux qu'après quelques heures, se trouvant dans un hôpital. Sasori, agé de 18 ans, était endormi et se réveilla d'un coup.

 

 


      -  Sakura, c'est moi, tu te rappelle, Sasori ? Dit Sasori, paniqué.
      -  Où suis-je ?
      -  À l'hôpital.
      -  Que s'est-il passé Sasori ? Où est maman ? Où est papa ? Demanda la jeune fille, un peu perdu.

 

 

Cette jeune fille venait effectivement de perdre la mémoire. Elle se rappelait des bases, pour parler, écrire et lire, mais, elle venait de perdre la mémoire sur les évènements.

 

 


      -  Ils... ils nous ont tous les deux abandonnés, Sakura. Annonça son frère, baissant la tête.

 

 


Son grand-frère venait juste de lui raconter un mensonge. Les haïr au lieu de les aimer semblait un choix plus confortable pour le frère. La jeune fille pleura un bon moment et commença à les haïr comme l'avait prévu son frère. Ensuite, les deux jeunes adolescents vécurent dans la maison de leur grand-mère. Racontant le mensonge à sa grand-mère, celle-ci ne cessait pas de les insulter à longueur de journée. Plutôt confortable pour la jeune fille que pour le jeune homme qui les aimait beaucoup.

 

 

 


FIN DU FLASH BACK.

 

 

 

      -  Sakura ... Sakura ! Sakura ! Lui criait une voix.

 

 


Sakura se réveille en sursaut après son dernier souvenir.

 

 


      -  Papa ...

 

 


Elle était tous en pleurs, peinée par ce souvenir. Reprenant ses esprits, elle voit Sasuke la regarder, inquiet. Celle-ci se met en position assise et regarde autour d'elle. Il faisait nuit, l'unicorne dormait dans un coin et il y avait un feu de camp. Sakura était recouverte d'une couverture en laine et dormait sur une pierre. Sasuke était à ses côtés.

 

 


      -  Que s'est-il passé ?
      -  Tu t'es évanouie d'un coup et tu t'es endormi toute la journée.
      -  Je vois...

 

 


Se rappelant encore et encore de ce souvenir, elle afficha un sourire amer.

 

 


      -  Qu'as-tu vue ?
      -  Un souvenir lointain que j'ai oubliée.
      -  Que veux-tu dire ?
      -  7 ans plus tôt, j'ai perdu la mémoire dans un accident. Je ne me rappelais pas de mes souvenirs après mes 8 ans. Mon frère m'a raconté que mes parents nous avaient abandonnés à cette âge là mais, c'était faux. Ma mère est morte d'un cancer et mon père est mort d'un accident de voiture dont j'en étais témoin. Je les avais haïs tous les deux alors qu'il m'aimait tous les deux. J'ai été ... trop cruelle.
      -  Tu ne savais pas, c'est normal. Ce n'est pas ta faute. C'est ton frère qui t'a raconté un mensonge.
      -  Je me sens coupable quand même. Pourquoi m'avoir racontée un mensonge ?
     -  Je crois qu'il ne voulait pas te blesser. Tu étais sûrement paniquée et venait juste de te réveiller. Il voulait sûrement pas que tu t'évanouisse à nouveau et souffrir après que tu as appris que les personnes que tu aimais le plus sont morts.

 

 


Sakura réfléchie un moment et aquiesce. Puis, elle affficha un sourire à Sasuke et lui remercie. Puis, ils se regardèrent pendant un bon moment et, côte à côte, ils tombèrent dans les bras de Morphée.
 

 

 

 

Scène VI

 

Cela faisait 4 jours qu'elle marchait et toujours des arbres, des forêts et des buissons. Mais aucune trace de villages ou de palais. Sakura commençait à s'impatienter. Cependant, un sentiment la rongeait pendant tous ce temps. L'autrefois, au bal, ils étaient si proche et semblaient sur le point de s'embrasser. Que serait-il passé si la sorcière n'était pas venu ? Se demandait-elle Il se seraient sûrement... Non ! Se dit-elle, ne voulant pas y croire. Soudainement, elle voit un village à l'horizon. Un grand village avec une gigantesque muraille. Sakura se rapproche, ébahis. Des gardes se tenant devant la muraille l'arrête.

 

 

      -  Qui êtes vous ?

 

 


Sakura réfléchit un moment de bien répondre. Dire qu'elle a le prince du village coincée dans un livre serait un peu fou.

 

 


      -  Je suis une simple voyageuse cherchant une source d'inspiration pour mes écrits.
      -  Et qu'est-ce ce livre ?
      -  Un livre encore vide. J'ai écris quelques trucs dessus mais ce n'est pas très important.
      -  Faites voir.

 

 


Sakura leur donna le livre. Faites qu'il affiche ce que j'ai dit, Dieu, s'il-vous-plait... Pria intérieurement notre héroïne Le garde regarda le contenu et, comme l'espérait Sakura, c'était écris ce qu'elle avait dit mais l'homme semblait indécisif.

 

 


      -  Attendez-moi ici.

 

 

Sakura soupir de soulagement mais se reprend vite. Le garde ramène leur chef, un brun aux yeux nacrés, à la peau blanche et aux cheveux longs attachés en queue de cheval basse. Cette personne ressemble beaucoup à Hinata Se disait-elle Leur chef regarde Sakura de haut en bas puis pose ses yeux sur le livre. Il le prend et regarde la couverture avant d'aquiescer un sourire & rendre le livre.

 

 


      -  Laissez la entrer.
      -  Merci...
      -  Cependant. Suis-moi.

 

 


La jeune rose fut surprise et le suit parmis des ruelles du village. Elle regarda Sasuke dans le cadre, espérant qu'il la rassure. Tiens, il n'était pas caché ? Se demanda-t-elle Puis, ayant tous compris, elle lève la tête vers le jeune homme rapidement.

 

 


      -  'Lut Sasuke.
      -  'Lut Neji.
      -  Encore coincé dans ce livre ? Je croyais que tu en serais sortie. Surtout avec une fille comme elle...
      -  Que veux-tu dire ?
      -  Tu ne fais pas les présentations ?
      -  Je m'appelle Sakura Haruno et mon histoire est un peu longue...
      -  J'ai entendu de ma cousine, elle m'a tous expliqué.
      -  Cousine ?
      -  Hinata. Répondit Sasuke
      -  Décidement, Hinata a beaucoup de cousins ... Conclue Sakura, tout bas.
      -  Seulement nous deux. Sinon, elle a une soeur et un père qui sont un peu cruel avec elle.
      -  Je vois...
      -  Sinon, je suis le prince Neji Hyuuga, connu sous le nom de Robin des Bois.
      -  J'ai toujours adoré ce surnom. Ajouta le prince.
      -  Tais-toi. Sinon, je suis casi-certain que vous n'avez aucun endroit où dormir ?
      -  Euh, le château peut-être ? Demanda Sasuke comme si c'était évident.
      -  Une sorte de sorcière-serpent y règne.
      -  Et Itachi ? Demanda Sasuke, inquiet & sérieux.
      -  Toujours vivant mais il a été chassé en attendant ton retour. Cependant, tu ne peux pas aller tête baissé, il faut que tu te repose un moment et que tu reprend ta forme initial.
      -  Tu- enfin...Vous aviez une idée comment briser le sort ? Demanda innocentement Sakura.
      -  J'en ai une petite idée mais je vous le dirait demain. Pour l'instant, vous pouviez vous reposer à cette endroit, j'irais prévenir le roi Itachi. Ah oui, Sakura, c'est ça ?
      -  C'est exact ?
      -  Tu peux me tutoyer. Dit-il avec un sourire.

 

 


Gênée, Sakura sent ses joues devenir rouge et la rage de Sasuke bouille en lui. Neji fut amusé de la réaction de son cousin et leur montre une maison puis il toque trois coups. Aussitôt, une jeune brune vint lui ouvrir la porte et lui acquiescé un sourire. Puis, elle les invite à entrer.

 

 


      -  Vous êtes venus encore aujourd'hui ! Oh, et je vois que vous êtes accompagnez...
      -  Cette fille est la petite amie de mon cousin.
      -  Qu- S'exclama notre jeune héroïne
      -  Comme elle est un voyageur, elle n'a nulle part où aller. Vous aviez encore une pièce dans votre pension ?
      -  Nous en avions toujours !
      -  Et pour moi ?
      -  C'est toujours réservé pour vous.
      -  Bien. Sakura, voici Tenten, elle est la fille du propriétaire de cette pension. Pour le moment rester ici et, après, le roi te trouvera une place où habiter.
      -  Bien. Dit la jeune héroine en faisant un sourire à Tenten.

 

 


Tenten avait les yeux et les cheveux de couleurs chocolat et attachés en tresse. Elle portait une simple chemise carrelée rouge & bleu, un short mini marron et des bottes. La pension était très propre et spacieuse. Ce n'était pas la classe mais c'était quand même bien. Il y avait des chaises et un comptoir avec une cuisine à la gauche, une télévision et des fauteuils à la droite et des escaliers & plusieurs chambres à l'étage. Tenten lui montre une chambre assez spacieuse et la laissa se détendre. Sakura lâche le livre, le lance dans un côté de la chambre et saute sur son nouveau lit.

 

 


      -  Aaaah, ça fait du bien.
      -  Faites que je sorte vite de ce livre, je suffoque.
      -  D'ici demain, Neji nous dira tous et tu pourras sortir.
      -  Au moins, je sortirais avant que tu partes, c'est bien. Avait murmuré le prince.
      -  Mmh ? Qu'est-ce que tu as dit ?
      -  Rien, rien. Dors un peu, le chemin a été long et très incomfortable.
      -  Mmm.

 

 


La jeune rose se lève, prend Sasuke et le met à côté d'elle. Celui-ci ferme les yeux pendant un moment pendant que Sakura le regarde. Il semble ne pas avoir dormi depuis un moment. Aurait-il fait la garde pendant que je dormais ? Se demanda-t-elle. Puis, une nouvelle fois, son coeur rate un battement et elle devint toute rouge. Sasuke ré-ouvre les yeux, n'arrivant pas à dormir parce que Sakura était à côté de lui. Malgrès qu'il avait fait la garde pendant 4 ou 5 jours sans dormir et qu'il éprouvait une fatigue immense, il ne pouvait pas dormir. Même ces quatres nuits, il pouvait pas dormir pour une autre raison : Sakura. Il l'avait regardé dormir comme un bébé, caressé ses cheveux et avait retracé les lignes de son visage. Plusieurs fois, il avait failli céder et l'embrasser. Il en pouvait plus. Qu'est-ce qui m'arrive ? Se demandaient-ils en même temps, confus. Une forte attirance les envahit et, plus ils s'approchaient, plus leur coeur bat vite. Ils avancaient leurs visages doucement et, à quelques centimètres du visage, ils s'arrêtèrent et se regardèrent. Je sais pourquoi ... Je suis tombé amoureux/se de lui/ d'elle. Se disent-ils en synchronisation. Pris d'un désir fou, ils s'approchèrent dangereusement et s'embrassent fouguement. Puis, passionèment, approfondissant le baiser et avec la langue. Comme si ça serait le dernier, comme si ils mourraient si il rompait le baiser. Puis, Sakura le tire et il sort de plus en plus du livre. Son torse apparut, puis son ventre & ses pieds. Le livre était détachée de son corps et Sasuke était sur son amante, l'embrassant fouguement et ne remarquant rien. Ils se détachèrent par manque de souffle et se regardèrent tous les deux.

 

 


      -  Je t'aime, idiote.
      -  Moi aussi, connard.

 

 


Ils se sourient mutuellement avec des lueurs dans les yeux. Reprenant leur souffle, ils se regardèrent et se scrutaient. Sasuke portait un T-Shirt, un pantalon et des chaussures noires et, par dessus, une veste blanche. Sakura, quand à elle, portait un T-shirt noir avec un 0 blanc sur le dos, un mini-short beige, des collants transparents et des bottes. Le sourire de Sasuke s'agrandit encore plus quand il se trouvait séparé de ce maudit livre. Heureux comme un enfant reçevant un jouet, le jeune prince regarde sa rose et celle-ci l'enlace fortement, ayant espérée ce moment depuis longtemps. Se séparant un moment, ils continuèrent de s'embrasser torridement pendant un long moment avant de tomber dans le sommeil profond, dans les bras de l'un de l'autre.

 

 

№8: The Manbook Quest

 

 

Scène VII

 


Quelques heures plus tard, Sakura se réveille à environ 20 heures. Elle se trouvait en soutien-gorge & Sasuke était en caleçon, torse-nu. À cette vue, la jeune rose sourit. Ce n'était pas un rêve, merci dieu. Se dit-elle. Puis, celui-ci ouvre les yeux, les frotte et regarde son amour avec un regard amoureux, laissant un sourire se dessiner dans son visage.

 

 


      -  Bonjour toi.
      -  Bonsoir beau gosse.
      -  Il est quel heure ?
      -  20h, il parait.
      -  On bouffe ?
      -  J'allais justement te proposer.

 

 


Puis, ils se regardèrent un moment, sourient et s'embrasse de nouveau avec la langue. Ils roulent et, au bout du lit, se lève. Sasuke la plaque dans le mur et balade ses mains au niveau de ses hanches ce qui fait frisonner la jeune fille. Sakura enlace le jeune homme pour approfondir le baiser. Cependant celui-ci s'arrête, ce qui laisse la jeune rose perplexe.

 

 


      -  J'ai faim.

 

 


Puis elle rigole, suivit de celui-ci. Ils s'habillèrent et descendirent au rez-de-chaussée pour prendre un dîner bien mérité. À ce moment-là, Neji & Tenten descendent de l'étage.

 

 


      -  Tiens, tiens, Sasuke, tu es enfin sorti de ce foutu livre ?
      -  La solution était simple et si proche et j'ai cherché loin pourtant.
      -  Tu savais déjà ça, Neji ?
      -  Oui, j'allais vous le dire demain mais disons que c'était une bonne idée de vous mettre dans la même chambre finalement.
      -  Tu avais donc tous prévu ?
      -  Évidemment ! Comment moi, le grand Neji Hyuuga, ne saurais rien ?
      -  Viens ici, petit énergumène !

 

 


Sasuke se lève de sa chaise et empoigne Neji pour aller lui parler plus loin. Les deux jeunes filles restent en plan à les regarder bêtement. Reprenant leurs esprits, Sakura invite Tenten à s'asseoir devant elle, à la place de Sasuke, et elle accepte.

 

 


      -  Je ne me suis pas officielement présentée. Je m'appelle Tenten Mitarashi et je suis la fille du propriétaire de cette pension. Cependant, il s'est absenté pendant un mois donc je prends en main un peu. Les gens me surnomment Chaperon Rouge.
      -  Enchantée Tenten. Je suis Sakura Haruno, une romancière et j'ai 24 ans.
      -  Enchantée. 24 ? Nous avions le même âge !

 

 


Puis elles continuèrent à papoter de tous et de rien. Pendant ce temps, Sasuke & Neji étaient en train de se battre.

 

 


      -  Alors, elle était bien cette Sakura ?
      -  Mouais.
      -  Je devrais l'essayer un peu...
      -  Eh oh! Pas touche, c'est ma femme.
      -  Tu la considère déjà comme ta femme ?
      -  Bien sûr que oui.
      -  Et quand elle partira, tu feras comment ?

 

 


Sasuke s'assombrit. Il n'y avait jamais pensée qu'elle devait partir. Il pensait qu'il serait heureux avec elle pour toujours, qu'il se marirait avec elle et qu'elle aura ses enfants.

 

 


      -  Je peux toujours la considérée comme ma femme jusqu'à là, non ?
      -  Mouais.
    -  Ah oui, tu as dû avoir une après-midi torride. J'ai entendu des cris et des gémissements. Serait-ce avec... ?
      -  Eh bien...

 

 


Pendant ce temps, Sakura & Tenten était toujours en train de papoter. Puis, Tenten vint parler d'un sujet qui capte plus l'attention à la jeune rose.

 

 


      -  Tu as de la chance avec Sasuke.
      -  Ah bon, pourquoi ?
      -  Vous vous aimez fous l'un l'autre et vous ne le cachiez pas.
     -  Ce n'était pas comme ça au début, mais bon. Tu aimes quelqu'un ?
      -  Si. Neji.
      -  Et ? C'est quoi le problème ?
      -  Il est un prince, bientôt roi, de tous un village et je suis qu'une paysanne dans un village.
      -  Où est le problème ? Je suis qu'une simple habitante d'un pays lointain et voilà qu'on s'aime tous les deux.
      -  Il y a autre chose, aussi...
      -  Quoi ?
      -  Eh bien... Dit-elle, hésitante. Nous faisions que couchez ensemble et parler. Jamais parler d'amour.
      -  Quoi ? Mais, c'est gravissîsme !
      -  Je sais...
      -  Écoute, il y a pleins de pensions à côté, pas vrai ?
      -  Oui... ?
      -  Et tous ses pensions coûtent moins cher et sont plus connus que celle-là, pas vrai ?
      -  Euh, c'est exact.
      -  Alors pourquoi, de toutes les pensions, Neji viendraient ici ?
      -  ... Pour moi ?
      -  C'est exact. De plus, comment il te parlait tous à l'heure, il semblait très doux qu'avec toi.
      -  Je ne vois pas trop. Il était gentil avec toi aussi, non ?
      -  Si j'étais une simple paysanne, il m'aurait traité comme une poussière. C'est parce que j'était une clé pour libérer Sasuke donc il m'a en quelque sorte utilisée.
      -  Je vois...
      -  Et aussi ... Dit-elle, prenant une pause et se rapprochant. Il était plutôt doux et considérant au lit, non ?
      -  Comment tu sais tous ça ? On dirait que tu as essayer.
      -  Raconte pas n'importe quoi ! Cela ne fait que quelques heures que je l'ai rencontrée et Sasuke était avec moi !

 

 


Puis, Tenten rit suivit de Sakura par la suite. Les deux jeunes hommes arrivèrent par la suite et les rejoint avec des tasses de thé. Après avoir papoter un bon moment, il était le temps de dormir pour demain.

 

 


      -  Bon, Sakura, on y va ?
      -  Okay. Tenten, n'oublie pas.
      -  D'accord.
      -  Bonne nuit.
      -  Bonne nuit vous deux.

 

 


Sasuke & Sakura montèrent se coucher. Pendant ce temps, Neji & Tenten restèrent au rez-de-chaussée, tous seul, puisqu'il n'y avait qu'eux comme client. Buvant leur boissons tranquillement, Tenten lui jettaient des regards discrets. Neji, lui, la regardait puis, quand leur regards se croisent, Tenten dévia le regard et continue de boire son thé. Amusé, Neji prend son visage par le menton et lui caressa, de l'autre main, sa joue. Incomfortable par le sentiment d'incerténité, Tenten lui retire sa main et se lève de sa chaise. Troublé, le jeune homme la prend par la main et la tire vers lui.

 

 


      -  Désolé Neji, pas aujourd'hui.
      -  Qu'est-ce qu'il y a ?
      -  Je me sens pas bien pour un tour. Je vais dormir en premier, bonne nuit.
      -  Je te rejoins.
      -  Non, je veux dormir seule.
      -  Nous sommes dans la même chambre. Au pire, je dormirais par terre.
      -   ... Fais ce que tu veux.

 

 


Puis, ils montent à l'étage. Alors que Tenten allait ouvrir sa porte, Neji la plaqua et l'embrassa fouguement. Celle-ci résista à la tention, essayant de savoir ses intentions, mais perd facilement et se laisse aller. Ils rompurent le baiser pour discuter.

 

 


      -  Qu'est-ce que tu me veux ?
      -  Toi.
      -  Quel partie ?
      -  Ton coeur.
      -  Quoi ?
      -  Je t'aime Tenten.

 

 


Le coeur de la jeune brune rate un battement et, amusé, il sourit. Puis, il l'embrasse sur le coup pour confirmer ce qu'il disait. Mettant plus de pression dans son corps, Tenten entoure ses hanches par ses jambes et l'enlace pour se tenir à lui. Aimant beaucoup cette position, il sourit en coin et l'emmène dans sa chambre pour une partie de baiser fougeux. Il l'embrasse dans le cou, lui fait des suçons et l'embrasse avec la langue. (...) Puis, après ce petit manège, ils s'endormèrent, nus, sous les couettes, enlacés.

 

 

 

№8: The Manbook Quest

 

 



Scène VIII

 

 


Le lendemain matin, nos jeunes couples se réveillèrent et prirent leurs petit déjeuner. Ensuite, après habillés & coiffés, Sasuke, Sakura & Neji sortirent de la pension et se dirigaient vers l'endroit où le roi Itachi séjournaient pendant un moment. C'était un grand manoir qui ressemblait beaucoup à la Maison Blanche, avec des fontaines et un grand jardin. Il y avait environ une cinquantaine de suivant(e)s qui étaient postés dehors pour les saluer. Sakura, ébahis par tant de luxe, amusait beaucoup Sasuke. Puis, il se rappela des paroles de Neji, qu'elle ne resterait pas pour longtemps, et s'assombrit quelque peu. Il prend sa main et l'enlace fortement. Confuse, Sakura le regarda et le sourit, caressant sa joue. Ainsi, ils entrèrent dans ce "palais" et une voix lointaine se fit entendre de plus en plus.

 

 


      -  SASUUUUUKEEEEEEE !

 

 


Une bombe avance de plus en plus et, alors qu'elle allait s'attacher à Sasuke, elle s'écrase par terre. Surprise, Sakura allait lui demander si tous allait bien mais il se relève rapidement.

 

 


      -  Tu m'as manquée. <3
      -  Moi non, Itachi.
      -  Roh, c'est méchant. D'ailleurs, je croyais que tu étais dans le livre ?
      -  C'est pour ça que tu croyais que tu allais me sauter dessus ?
      -  Neji, tu n'avais pas dit qu'on allait leur dit. Petit coquin, tu voulais voir ça sans moi ? <3
      -  Non, ce n'est pas moi mais ces deux-là l'ont découvert tout seul avant que je leur dise quoi que ce soit.
      -  Tu dois être ... la fameuse Sakura, c'est ça ?
      -  O-Oui.
      -  Ne sois pas si coincée, voyons ! <3 Viens, entrez, entrez ! Je commençais à m'ennuyer un peu ici tout seul de toute façon.

 

 


Puis, ils avancèrent dans de longs couloirs avec des tapis rouges et des décorations de ouf. Ébahis comme un enfant de 5 ans, Sasuke la regardait, toujours amusé. Puis, ils arrivèrent à un genre de salon. Itachi demande aux servant(e)s de sortir, ce qu'ils font.

 

 


      -  Vous êtiez au courant depuis tous ce temps et vous m'aviez rien dit ?
      -  Eh bien, on voulait voir ça et ton expression quand tu l'apprendrais. Mais, petit coquin, tu l'as essayé avant. <3
      -  Arrête avec tes petits coquins, ça me donne des boutons.

 

 

Sakura rit à sa dernière remarque et aux chamailles de ses frères. Elle qui croyait que le roi Itachi était, comme tous ses films et mangas, un frère très stricte qui prenait beaucoup en compte l'héritage et la famille, elle le trouvait très amusant.

 

 


      -  Alors, Sakura, raconte moi un peu. Les lèvres de Sasuke sont délicieuses, pas vrai ? Si ce n'est pas assez, tu peux essayer les miens.
      -  Arrête tes conneries, tu me fais honte. On dirait que tu les a essayer.
      -  Pas lui, mais Naruto les a bien essayer.
      -  Une fois ou deux fois ? Je m'en rappelle plus.
      -  Deux fois.
      -  Arrêtez, ça va la faire peur.
      -  Non, non, racontez-moi.
      -  Pas toi aussi.
      -  Héhé, j'adore te faire chier.
      -  Tu vas voir plus tard.

 

 


Sakura lui touche le nez et le fait reculer pour entendre l'histoire de son petit-ami et de son ami. Neji s'asseoit alors qu'il était debout et commence à raconter la première fois.

 

 


      -  Je me rappelle comme si c'était hier et j'en ai été même témoin. Naruto & Sasuke, quand ils étaient jeunes, se disputaient beaucoup. Alors un jour, alors qu'ils se tuaient du regard un peu trop proche, un garçon du nom de Kiba les bouscula et ils avaient finis par s'embrasser. À ce moment-là, moi & Sai, on a pas arrêter de rire toute la journée. Raconta Neji
      -  Puis, il me l'a raconté et je l'ai fait chier pendant des siècles. D'ailleurs Sasu-chou, les lèvres de Naruto étaient bonne ?
      -  Ça sentait les ramens. Eh, pourquoi tu me poses ce genre de question ?
      -  Le plus bête, c'est que tu y as répondu.
      -  Idiote.
      -  C'toi l'idiot ici !
      -  Et la deuxième fois s'est passé devant mes yeux. Commença Itachi.
      -  Oh non, je veux pas m'en rappeler.
     -  Un jour, alors qu'ils s'amusaient au palais, ils sont tombés et se sont attachés au drapeau. Après, les servantes ont amenés une échelle pour les aider mais c'était toujours loin. Un d'eux devait s'attacher au pied de l'autre. Alors, Sasuke choisit de descendre.
      -  Je vais vomir, arrête.
      -  J'imagine déjà la suite.
      -  Bref. Alors, il descendait et touchait plusieurs partie du corps de Naruto. Et puis, ils se sont encore embrassés, mais devant tout le monde. Après, Sasuke est descendu en premier et on a attraper Naruto par la suite. Je l'ai encore fait chier avec cette histoire.
      -  Han, je veux voir Sasuke plus jeune. Vous n'auriez pas un album photo ?
      -  Sisi ! Attends, je vais aller te le chercher.
      -  Non, non, non ! Stop ! Reviens ici !
      -   Non, vas-y !
      -  J'vais aller le chercher avec lui.
      -  Non, pas toi aussi Neji.
      -  Si.
      -  Bonne idée, Neji !
      -  Viens ici, toi !

 

 


Il fit balancer Sakura et la plaqua sur le canapé, lui sur elle. Puis, il l'embrassa fouguement et, quand elle commençait à s'y perdre, Sasuke commença à la chatouiller. Suppliant d'arrêter, il continue en guise de punissement. Pour l'arrêter, Sakura l'enlaça et le regarda. Passionnée par ce regard, il arrêta et la redressa. Puis, la jeune rose le prend par le col et l'embrasse passionément. Ils s'arrêtèrent à contre coeur pour ne pas commencer à faire des choses catholiques dans le salon de quelqu'un. Je préfère une chambre. Pensait Sasuke, le sourire au lèvre. Comme au bon moment, Itachi & Neji revinrent avec des albums photos. Ils les regardèrent pendant un long moment et s'amusaient beaucoup. Puis, Neji & Sasuke allèrent s'entrainer, rejoins vite par le roi. Sakura les regardait et rigolait beaucoup toute seule. Fatigué, le roi revint en premier pour tenir compagnie à son invité et laisser Neji & Sasuke s'entrainer en duel.

 

 


      -  Belle vie, n'est-ce pas ?
      -  Hm.
      -  Tu penses à rentrer, n'est-ce-pas ?
      -  J'ai des problèmes familiaux à régler mais...
      -  Tu as peur de ne plus jamais revenir, c'est ça ?
      -  Oui...
      -  Tu peux toujours revenir, je te le promet. Quand ton coeur sera prêt, le portail s'ouvrira. Sinon, tu meurs noyé.
      -  Ça ne me rassure pas vraiment.
      -  Alors, que vas-tu faire ?
      -  Je vais y réfléchir, merci. Alors, pour rentrer, je dois sauté dans la rivière où Sasuke est tombé, c'est ça ?
      -  Je pense bien que c'est ça.
      -  Hm.

 

 


Elle y pensa un moment puis, quand Sasuke & Neji revint, ils se levèrent & Sakura sourit à Sasuke. Neji revint à la pension, Itachi retourna dans sa chambre et Sasuke ainsi que Sakura allèrent dans une chambre. Ils se changèrent en pyjama, éteignèrent la lumière et se met au lit.

 

 


      -  Je me demande ce que Ino, Sai, Hinata & Naruto font.
      -  Je crois qu'ils sont en route pour venir au château.
      -  Je l'espère.

 

 

Le silence complet s'installa. Sakura prend la main de Sasuke et l'enlaça. Elle semblait attendre le moment parfait pour lui dire qu'elle devait partir bientôt.

 

 


      -  Sasuke.
      -  Mmh ?
      -  Tu pourras tenir sans moi ?
      -  Pour l'instant, non. Chaque fois que je te vois, j'ai envie de t'embrasser. Chaque fois que tu parles aux autres, j'ai envie de te prendre dans mes bras.
      -   ...
      -  Mais, pour cette bataille qui va se dérouler, je crois qu'il est préférable que tu ailles te réfugier quelque part. Et l'endroit le plus sûr est ... le monde auquel tu vis.
      -  Sasuke...
      -  J'y ai réfléchi beaucoup. Nous avions tous les deux un but pour avoir une paix sérène dans notre soi-même. Alors, pendant que tu règle tes dossiers familliaux et personnels là-bas, j'en finirais avec cette sorcière-serpent de malheur & reprendrait le château.
      -  Sasuke... !
      -  MAIS ! Promesse numéro 1 : Ne va pas chercher d'autres mecs pendant que je suis pas là.
      -  Promis ! Dit-elle en riant.
      -  Promesse numéro 2 : Quand j'aurais finis mes affaires et que tu ne viens toujours pas, je viendrais te chercher.
      -  Promis !
      -  Promesse numéro 3 : Quand tu finis tes affaires, tu ferme toutes tes cartes de crédits et logements et tu viens directement ici !
      -  Promis. ~
      -  Et, quatrième et dernière promesse : Aime toujours Sasuke et Sasuke aimeras Sakura pour toujours.
      -  Promis. Dit-elle sensuellement.

 

 

[Lemon] S'approchant dangereusement de lui, Sakura lui retire son T-Shirt et retire le sien. J'ai chaud souffle Sakura. Amusé par tant d'impatience, Sasuke se met en position dominante, retire sa ceinture et son pantalon & s'attaque à sa bien-aimée. Excitée, Sakura touche un peu partout et masse sa virilité. Sasuke gémit et son coeur rate un battement. Puis, il pose ses mains entre la tête de Sakura et, à quatre pattes sur Sakura, l'embrasse en y mettant de plus en plus de pression au niveau de son corps. Il la retourne et enlève l'attache de son soutif avec ses dents ce qui la fait gémit. Puis, elle se retourne, enlace fort Sasuke qui joue avec sa poitrine jusqu'à que ses ongles lui rentre dans la peau, entoure ses hanches par ses pieds et caresse son torse, ses hanches et ses fesses, ce qui fait gémir le beau brun. De plus en plus excité, il lui fait des suçons pour lui arracher des gémissements et la lèche comme une sucrerie jusqu'à sa partie intime. Quand à Sakura, demandant plus, elle masse la grosse bosse de son caleçon qui se gonfle et devient chaud, étant de plus en plus excité. Enlevant la dernière pièce, Sasuke écarte ses jambes et fait des vas et viens doucement pour punir la jeune fille pour tant d'audace.

 

 


      -  Plus vite, plus fort, plus ... aaah ...

 

 


Répondant à ses besoins, Sasuke intensifie plus les vas et viens mais pas assez au goût de la rose. La jeune fille met sa main dans le boxer du jeune homme et le touche avec beaucoup d'audace. Ayant de plus en plus chaud, celle-ci enlève son caleçon et le provoque en collant son corps et sa partie intime de plus en plus fort vers lui. Puis, elle prend en bouche sa partie intime et touche encore plus, l'écrasant, ce qui le jouir. Se vengeant, Sasuke écarte les jambes de la jeune femme et fait rentrer un doigt, puis un autre, et fait crier la jeune fille.

 

 


      -  Sasuke...

 

 


Puis, Sakura continue de le provoquer, rapprochant sa partie intime de la sienne et l'effleurer. C'en était de trop pour cet homme. Sauvagement, il la pénètre violemment, lui arrachant un cri de plaisir. Demandant encore plus, elle s'attache au dos de son bien-aimé et souffle à son oreille des "encore plus fort". Répondant à ses demandes sans se contenir, il la pénètre plusieurs fois, de plus en plus fort, de plus en plus longuement, ce qui arracha des gémissements et jouïssement à ce jeune couple. Puis, il fait des vas et viens de plus en plus sauvage et des coups de reins. Arrivé à l'organisme, ils s'arrêtèrent, essouflés, et se regardèrent une dernière fois.

 

 


      -  Je t'aime, prince Sasuke.
      -  Je t'aime encore plus, Sakura Haruno.

 

 


Ils s'embrassèrent une dernière fois et tombèrent dans les bras de Morphée. [/Lemon]

 

 

№8: The Manbook Quest

 

 

 
Scène IX

 

 


Une semaine passée. Sakura se réveille, quelque peu confuse. Puis, elle cherche Sasuke qui n'était pas dans le lit. Affolée, celle-ci enlève la couverture et le cherche partout, n'étant pas habitué qu'il descend du lit sans elle. Celle-ci s'habille en robe de chambre en premier et descend par la suite, le cherchant. Puis, elle le trouve en train de s'entraîner. La jeune rose soupire de soulagement et le regarde, souriante. Si je m'affole comme ça maintenant, comment ferais-je quand je serais dans mon monde ? Se dit-elle, se trouvant stupide d'avoir agis ainsi. Puis, le concerné se retourne et, quand il vu Sakura, il sourit et s'approche d'elle.

 

 


      -  Que fais-tu ici à me regarder discrètement, humaine ?
      -  Comment l'expliquer...
      -  Serais-tu tomber amoureuse de moi ?
      -  Oui, prince Sasuke.
      -  Aaah, c'est très problématique.
      -  Pourquoi, cher prince ?
      -  Aimer un dieu est plutôt interdit. Es-tu prête à accepter un tel pêché ?
      -  Hé !
      -  Mais, que faire jeune pousse ? Je suis amoureux de toi depuis le premier jour qu'on s'est vue.

 

 


À cette phrase, la jeune rose sourit et l'embrasse amoureusement. Puis, ils rompent le baiser et se tiennent les mains, les faisant balancer dans l'air. Le jeune couple se promène dans les environs et s'arrête dans un banc donnant une vue incroyable à l'horizon. Ensuite, ils reviennent au manoir, toujours main dans la main, et vit Itachi accompagnés d'une femme en robe de chambre.

 

 


      -  Ah, vous êtes réveillés ? Sakura, voici ma femme, Anko. Anko, voici Sakura.
      -  Enchantée.
      -  De même.
      -  En passant, tout le manoir vous a encore entendu hier soir.

 

 


Quand Itachi & Anko disparaissent de leur vue, ils baissent les bras et pouffent de rire. Sasuke & Sakura retournent dans leur chambre et se repose un peu. Puis, Sasuke se lève pour aller voir son frère qui avait quelque chose à lui dire. Après quelques minutes, Sakura sens quelque chose bouger dans son ventre. Elle eu le vertige un moment et une envie de vomir. Se pressant dans les toilettes, elle fait le vide de ce qu'elle avait manger hier. Puis, en resortant, elle demande que quelqu'un vienne l'examiner. Ils venèrent en quelques minutes et ressortirent après une bonne minute. Puis, Sakura saute de son lit et cours jusqu'au bureau de du frère de Sasuke. Mais, par chance, elle rencontre Sasuke dans le couloir et le saute dessus.

 

 


      -  Sasuke, Sasuke !
      -  Que se passe-t-il ? Pourquoi es-tu aussi excitée que cela ?
      -  Devine quoi ! Devine !
      -  Quoi ?
      -  Je suis enceinte !

 

 


Cela a pris dix minutes pour Sasuke Uchiha de comprendre le sens de cette phrase. Puis, quand il su, le jeune prince enlace sa bien-aimée jusqu'à l'étouffer tellement qu'il était fou de joie. Ils restèrent dans leur bulle un moment et Sasuke retourne s'entrainer. Alors que Sakura était assise dans un banc pas loin, une attaque survenu : c'était la sorcière-serpent. Celle-ci était venu devant Sakura et la regardait. Ce n'était pas une sorcière mais plutôt un sorcier-serpent. Il possédait un teint très blanc, de longs cheveux noirs, des tatouages mauves au niveau du visage et des habits très sombres. Sa langue était si longue qu'elle pouvait bouffer quelqu'un en un rien de temps. Appeurée, Sakura le dévisage et celui-ci commence à ricaner d'un coup. Puis, arriva Sasuke pour la sauver.

 

 


      -  Orochimaru.
      -  Sasuke ! Ça fait longtemps.
      -  Pas assez pour moi.

 

 


Sans perdre de temps, Sasuke donne un coup d'épée à une vitesse incroyable et Orochimaru disparait. Il réapparait derrière Sakura, un poignard à son cou.

 

 


      -  Lâche là.
      -  Quel courage, mais sauras-tu garder aussi longtemps ton sang froid ?
      -  Sasuke, c'est bon, je vais bien ...
      -  Quelle courageuse tigresse, tu me la prête un peu ?
      -  Ne la TOUCHE pas.
      -  C'est bon mon gros, je rigolais.
      -  Trève de plaisanterie, que veux-tu Orochimaru ?
      -  Rien, seulement m'amuser un tout petit peu, c'est tous. Et puis ... ton coeur.
      -  Quoi ?! ... Je rêve ?
      -  Hohoho, j'adore ton expression ! Le corps de Sasuke est jeune et très musclé. M'enfin, c'est un très beau spécimen.
      -  Ça, je te le fais pas remarquer.
      -  Et, il m'a l'air sauvage ... Toi qui me semble avoir un bébé, comment est-il au lit ? Excitant, n'est-ce pas ?
      -  Non mais je rêve, même Itachi ne m'a même pas posée ce genre de question...
     -  Hohoho. Bref, il est très jeune et séduisant donc, pour avoir la jeunesse absolu, il me faut un corps comme celui de Sasuke.
      -  Bah, si tu perds un peu de kilos, que tu te fais des muscles et que tu utilises des crèmes anti-rides, sans compter d'enlever tous ses percings & tatouages et couper tes cheveux, ça devrait pas être si mal.
      -  Pas con, Mme Uchiwa.
      -  Roh, tu vas me faire rougir, arrête.
      -  Trêve de bavardage. Viens ici, Sasuke, ou...

 

 


Sans qu'il puisse dire un mot de plus, Sasuke disparait et ré-apparait derrière lui, lui donnant un coup dans le dos. Cependant, il disparait et ainsi définitivement.

 

 


      -  Il est mort ?
      -  Non, juste en retraire. Pour le moment, tu dois fuir.
      -  Me dit pas.. ?
      -  Désolé Sakura mais pour te protéger, nous n'avions pas le choix.
      -  Non, ce n'est pas grave. Nous nous sommes promis que dès que nos affaires sont terminés, nous reviendrions ensemble.

 

 


Il l'embrasse, fière de sa future femme, et se hâtèrent vers la rivière.

 

 


      -  J'aurais aimé me marier avec toi, sauter avec toi et ensuite revenir ici. Mais, le devoir m'appelle...
      -  J'aurais aimé aussi. On se mariera quand je reviendrais, d'accord ?
      -  Promis mon amour.
      -  J'y vais.
      -  ATTENDS !

 

 


Six personnes crièrent ce mot en même temps. Sakura, qui allait sauter, se retourne et saute de joie en les voyant. C'était ses amis : Hinata, Naruto, Ino, Sai, Tenten & Neji. Souriante, elle se hâte de les saluer.

 

 


      -  Comme oses-tu partir sans nous dire aurevoir !
      -  Je n'avais aucune nouvelle de vous, comment vous le dire ?
      -  Nous étions venus au château pour vous faire une surprise puis des sorciers nous ont attaqués.
      -  Quand tous étaient finis, on nous a dit que vous êtes venus à la rivière donc ...
      -  Je vois... Merci à tous.
      -  Aurevoir Sakura.
      -   Byebye Saky !
      -  À bientôt, Sakura Haruno.
      -  Merci Sakura & À bientôt.
      -  Tu vas me manquer ! À bientôt, Sakura.
      -  Bye Sakura.
      -  Aurevoir, mon amour. Prend bien de toi.
      -  Merci ... prenez soin de vous et à la prochaine fois. Ne m'oubliez pas. Et ... battez vous bien les mecs.

 

 


Après un dernier regard, celle-ci ferme les yeux puis, déterminée, elle saute dans la rivière avec comme dernière image ses amis. Je ne veux pas les oublier et je ne veux pas qu'ils m'oublient. Dieu, s'il-vous plait... Prit-elle intérieurement pendant ce voyage. Elle ouvre les yeux et se retrouve dans ce même pont avec cette même rivière au elle était tombée. Souriante, elle regarde une dernière fois la rivière et tourne les talons. À bientôt, tout le monde.

 

 

 


Scène X

 

 


6 mois passèrent. Une jeune femme aux cheveux roses avancent vers l'entrée du coin départ de l'aréoport, s'arrête et se tourne vers son frère en souriant. Celle-ci lui sourit habillé d'une robe rouge, d'une veste beige âcre et de talons aiguilles de même couleurs & ses cheveux sont attaché en queue-de-cheval. Légèrement maquillée, des fossettes se forment au coin de son sourire et des rides commencent quelques peu à se former.

 

 


      -  C'est ici que nos chemins se séparent.
      -  Oui... Quand rentreras-tu ?
      -  Je ne sais pas. Je ne crois pas que je reviendrais avant 4-5 ans.
      -  Je vois ... Travaille bien, petite soeur ! Et fais attention à toi, pour le bébé !
      -  Merci, Saso'...

 

 


Elle donne un dernier calin à son frère, sourit tristement et s'en va, valise à la main et remettant ses lunettes. Sakura Haruno n'est plus la même comme avant. Tout d'abord, elle a fait 25 ans et est d'une quelconque façon plus mature. Elle semble bien plus réfléchie et sait ce qu'il faut et ne faut pas dire. Quand son frère partit, elle sort de l'entrée et cours dehors prendre un taxi. Il l'amène près de la rivière, celle-ci le remercie, le paye et sort en hâte pour aller dans ce fameux pont. Puis, elle voit une silhouette famillière d'un homme. Quand Sakure le reconnut, elle saute sur place et court pour lui sauter au cou. Celui-ci l'intercepte, l'embrasse et la sert très fort.

 

 


      -  Sasuuuke !
      -  Tu m'as manqué.Tes affaires sont finis à ce que je vois ?
      -  Oui ! Et toi ?
      -  Ouaip ! On y va ? Ils nous attendent !
      -  Pour quoi ?
      -  Notre mariage, voyons !
      -  Quoi ?!

 

 


Sans donner de simple réponse, Sasuke attrape la main de sa bien-aimée, la soulève comme une princesse et saute avec elle du pont. Sakura se réveille et se retrouve dans le château, dans une chambre, dans un lit, au sec. Puis, quand elle se lève du lit, des couturières viennent l'habillée d'une robe de mariée. Ino, Hinata & Tenten viennent la voir.

 

 


      -  Sakura !
      -  Ino, Hinata, Tenten ! Vous m'aviez manqués !
      -  Toi aussi, si tu savais !
      -  Tu es ravissante !
      -  Merci. Où est Sasuke ?
      -  Dans la chambre d'à côté, prêt à rentrer dans la pièce.
      -  Je vois...
      -  Tu es prête ?

 

 


Elle inspire un bon coup et ferme les yeux un moment, essayant de garder son calme malgrès tous le stress. Puis, écartant un sourire fabuleux, elle ouvre le yeux.

 

 


      -  Je suis prête.

 

 


Ainsi, elle s'avança et entra dans la pièce de la cérémonie. Toutes les personnes présentes se lèvent et l'acclament. Arrivé dans les bras de son mari, tous se rassivent. Le prêtre fait son charabia puit vint le moment tant attendu.

 

 


      -  Uchiha Sasuke, prince du royaume et frère du roi Itachi, voudriez prendre comme épouse Haruno Sakura ?
      -  Je le veux.
      -  Haruno Sakura, voudriez-vous prendre comme époux le prince Sasuke ?
      -  Je le veux.
      -  JE MET EN PAUSE !

 

 


Tous se retournèrent vers l'idiot qui vient de faire cette annonce. Tous penseraient que c'était Naruto qui faisait un blague mais c'était quelqu'un d'autre. Une personne que Sakura connait très très bien et qu'elle fut surprise de voir ici.

 

 


      -  Sasori ?! Qu'est-ce que tu fais là ?!
      -  Sakura ! Espèce de menteuse, tu ... !
      -  Qu'est-ce qui se passe ?
      -  Eh bien, je l'ai invité à la cérémonie quand je suis venu dans ton monde parce que il n'y avait aucune présence famillial de ta part. Et puis, laisser Sasori tout seul ? Il t'aurait oublier.
      -  Quoi ?
      -  Quand tu as disparu de ton monde, ton existence est restée qu'un souvenir.
      -  Tu comptais me laisser seul, hein ? Sans rien me dire ?
      -  Et ta compagnie ?
      -  Je l'ai laissé à quelqu'un qui sera très heureux de s'en servir. Et puis, je préfère être le frère d'une reine que président d'une compagnie défectueuse.
      -  Sasori ...
      -  En plus, je sentais que c'était bizzare que tu courrais comme une furie en sortant.
      -  Tu m'as vue ?
      -  Il n'y a rien que je ne vois pas.

 

 


Puis, toute la salle rit, y comprit le jeune couple. Par la suite, Sasori s'installe et le prêtre continue.

 

 


      -  Si personne d'autre n'a d'objection, je vous déclare à présent mari & femme... Vous pouviez embrasser la mariée.

 

 

Suivis de ses mots, Sasuke prend en possession de ses lèvres et se suivit d'un baiser long et profond avec des larmes, des pleurs, des rires et des applaudissements de tous un peuple. Au moins, j'ai réussis à finir ce livre, finalement. Pensa Sakura.
 

 

 

№8: The Manbook Quest

 

 

Scène XI

 

 


Non. Je ne veux pas mourir comme cela. Je ne l'accepte pas. Se dit une femme blonde. Ouvrant les yeux, Temari no Subaku trouve une vue qui l'horrifie : le visage de son bien-aimé en sang, souriant tristement. Elle aurait préféré mourir ou garder les yeux fermés que d'avoir vu ce qui se passait. Shikamaru Nara a pris la balle pour elle, la protégeant.

 

 


      -  Non ... Non ... NON !! Shikamaru, réveille-toi, Shikamaru ...
      -  Temari, calme-toi, Temari-
      -  Ta geule ! Appellez les urgences putain !

 

 


Temari était toute paniquée, ne voulant pas perdre l'amour de sa vie, et lance un regard noir à ce tueur. Le tueur semble plutôt horrifié de ce qu'il venait de faire. Des policiers viennent l'arrêter et lui mettre des menottes, alors qu'il lâchait son arme. Il regarde la jeune femme, lui dit deux mots, 12 lettres, 5 syllabes si facile mais la jeune femme ne l'a pas entendu, et les flics l'emmenèrent. La jeune No Subaku n'avait pas entendu de ce que le criminelle pouvait lui dire. Elle se comptentait d'attendre les secours en suppliant à son fiancé de rester conscient et de ne pas la laisser seule. Les larmes coulant à flot, criant son prénom, aucun coéquipier n'avait vu cette jeune femme, forte et courageuse, aussi mal au point. Ils n'arrivaient pas à y croire : SuperWoman était faible. Il fallait la comprendre aussi, perdre un être aussi cher. Ses parents sont morts bien longtemps et le petit-frère qu'elle avait disparaissait souvent. Elle était souvent seul et Shikamaru est rentré dans sa vie. S'il mourrait, qu'allait-elle dire à sa famille ? S'il mourrait, qu'allait-elle devenir ? Les secours étaient finalement venu et elle monte avec Shikamaru dans l'ambulance.

 

 


      -  S'il-te-plait, Shikamaru, ne me laisse pas seule. S'il-te-plait.

 

 


Le lendemain, Temari se rend dans la station de police pour voir leur détenu. Celle-ci a spécialement demander d'être celle qui interrogeras le criminelle. Prenant place en face, elle le regarde d'un regard froid. Celui-ci, les menottes en main, ne fait que baisser sa tête. Le détenu avait les cheveux roux, ébourrifiés, un tatouage sur le front et des yeux beaux verts. Il semblait plus jeune que la jeune femme d'environ 3 ou 4 ans et portait qu'un jean noir, un pull à col roulé rayé et une veste en cuivre. Le silence était pesant, beaucoup trop pour le détenu. Cependant, il n'osait rien dire. La dîte "SuperWoman" ne fait que regarder fixement le détenu pendant de longues minutes.

 

 


      -  Pourquoi tu as fais ça ? Dit-elle froidement, sans le lâcher du regard.

 

 


Levant la tête, surpris, il la rebaisse aussitôt, désolé. Puis, ils restèrent ainsi dans le silence. Le criminelle jettant des coups d'oeil pour voir si elle avait arrêter de regarder alors que non. Hésitant, il ouvre et referme la bouche plusieurs fois, comme si ce regard qu'elle lui donnait lui bloquait la vue.

 

 


      -  Je suis désolé, Temari.
      -  Il n'y a pas de "désolé" dans cette histoire. Je t'ai demandé pourquoi, Gaara.
      -  Comment va Shikamaru ?
      -  On n'en sait toujours rien.
      -  Je vois.
      -  Tu réponds à ma question maintenant ? Pourquoi as-tu fais ça ? Pourquoi me poursuis, m'arrache tous mes êtres chers et te fait passer pour un criminelle, malgré le nombre incalculable de fois que je t'ai dit "Arrête Gaara, ça suffit". Tu m'as pas écouter et, résultat, tu as tiré sur mon fiancé et ton meilleur ami. Maintenant, dit moi POURQUOI. Dit-elle, de plus en plus énervée.
      -  Je... ne le sais pas non plus. C'est ... J'ai soudainement perdu la raison et j'ai ressenti une rancoeur envers toi. Ma tête me disait "C'est elle, c'est ta soeur qui a tué tes parents"
      -  Gaara, ce n'est pas moi, combien de fois... Souffle-t-elle, fatiguée par ses mots.
      -  Je le sais Temari ! Je le sais que ce n'est pas toi... Cependant, tu étais à ce moment là dans cette pièce et tu n'avais rien fait. Tu avais 6 ans, je peux comprendre, mais ...
      -  Bon, inutile de parler du passé. Le coupe-t-elle. Maintenant, tu regrettes ?
      -  Oui...
      -  Tu as tué trois hommes et voler des millions de dollars. En plus, tu viens de tirer sur un policier et tu as volé une voiture de police hier. Penses-tu que tu pourras toujours t'en sortir ?
      -  Je ne souhaite aucun avocat et je voudrais tous prendre. 10, 20 ou 30 ans, je resterais aussi longtemps qu'il faudrait.
      -  Qu'il en soit ainsi. À bientôt.

 

 


Sur ces mots, Temari se lève et se dirige vers la porte. Puis, elle va à l'hôpital pour visiter Shikamaru. Les bruits des machines résonnent dans toute la salle vide. La jeune femme s'asseoit sur la chaise au côté de son bien-aimé et prend sa main. Elle soupir et pose sa tête, espérant un quelconque confort. Puis, elle se confie, les larmes commençant à couler le long de ses joues.

 

 


      -  Shikamaru, tu vas bien ? Commence-t-elle. Je vais plutôt mal, à vrai dire. Je viens de condamné mon petit frère à des dixaines d'années de prison sans en discuter avec lui, en révéler des preuves ou le protéger. Je lui ai craché dessus et ... Elle s'arrête un moment, pleurant, puis elle reprend. j'ai été horrible, Shikamaru. Je suis vraiment...

 

 


Soudainement, elle sent une main sur ses cheveux blonds. Les yeux toujours remplis de larmes, Temari lève la tête et une joie immense se dessine sur son visage : Shikamaru s'est réveillé. Celui-ci lui souriait et lui séchait ses larmes de son pouce. Puis, celui-ci la prend dans ses bras en la réconfortant.

 

 


      -  Shikamaru, tous est de ta faute. Connard.
      -  Chut. Je sais, je sais.

 

 


Ils restèrent ainsi pendant deux longues minutes et se séparèrent quand Temari se calme. Tous deux se contemplent comme si ils ne se sont jamais vu puis, éprouvant une certaine attirance, le jeune couple rapprochent leurs visages et scellent leurs lèvres dans un doux baiser. Ré-ouvrant les yeux, Temari & Shikamaru rompent leur baiser par manque de souffle.

 

 


      -  Pour Gaara, tu peux toujours aller le visiter en prison quand tu seras prête de le voir. Ne t'en fais pas, tu as le temps et je crois que Gaara l'a compris aussi. Je suis sûr qu'il regrette.
      -  C'est pour ça que tu es mon homme, un QI de 200 pour toujours trouver les bons mots pour me réconforter.
      -  Même si j'étais stupide, je t'aurais dit la même chose. Parce qu'on a pas besoin d'un bon QI, mais d'un coeur amoureux.
      -  Ooooh, mais c'est mignon ce que tu dis, flemmard.
      -  Et ça me ressemble pas.
      -  J'avoue. Dit-il en riant.

 

 


Puis, ils rigolent un bon moment. Deux jours plus tard, Shikamaru sort de l'hôpital. Après une semaine, le jeune couple se marie. Temari a visité Gaara et, comme l'a dit Shikamaru, il l'avait complétement compris et la pardonne pour son comportement.

 

 


      -  Après tous, tu as toujours été comme ça. Même plus jeune.

 

 


Fut les mots que Gaara lui dit et qui sont resté gravés dans son coeur. Et puis, ils avaient éclater de rire. Quelques années plus tard, le couple eu une grande fille, Aiko, avec les cheveux noirs de son père et les yeux verts sapins de sa mère & un garçon, sept années plus tard, qui avait les cheveux blonds et les yeux de sa mère mais qui avait le caractère de son père. Puis, quand Gaara sortit de prison, il eut la chance et l'honneur de jouer avec eux, surtout Toma (le blond) qui l'avait apprécié beaucoup. Et cette petite famille vécurent heureux jusqu'à la fin du temps.

 

 


Fin.
 
 
№8: The Manbook Quest

№7: Demons. 28/02/2014

№7: Demons.

 
 
 
COMING SOON !